Notre charte

Association Terre d’Éveil
 
  1)    L'association est un espace d’accueil, d’échange et d’expérimentation. Par les outils mis à disposition et une attitude d’ouverture et d’écoute de la part des participants, elle aide à une meilleure relation à soi et aux autres. Chacun est ainsi invité librement à progresser par rapport à ses comportements, ses croyances…
 
2)  L’association est libre de toute appartenance politique, religieuse ou syndicale. Elle souhaite encourager la libre expression des idées, opinions, convictions de chacun-e, dans le respect de celles des autres. Elle est ouverte au dialogue avec les acteurs institutionnels, socioculturels, spirituels, économiques…
 
3)    Il est demandé à toute personne intervenant au sein de l’association en tant que conférencier, animateur, thérapeute, ou pour toute autre activité, d’avoir connaissance et de respecter la présente charte, le règlement intérieur et, le cas échéant, le code de déontologie relatif à sa pratique.
 
4)   Chaque intervenant est invité à s’exprimer librement dans la mesure où il respecte les règles de bienséance et évite les attitudes fanatiques. Il assume pleinement la responsabilité des ses actes, de ses paroles et des ses écrits. L’association exerce une vigilance concernant les dérives sectaires, y compris celles consistant à stigmatiser les pratiques spirituelles et méditatives. Elle veille au mieux de ses possibilités au respect des règles élémentaires d’éthique et de déontologie.
 
5)    Si, le cas échéant, une personne est témoin de comportements contraires à l'éthique dont font référence les articles 3 & 4, celle-ci est invitée à en informer le CA de l'association.
 
6) Tout en soutenant certaines luttes menées contre des agissements destructeurs, l’association privilégie les actions positives, constructives. De même, elle privilégie les paroles, actes, et projets qui relient les humains.
 
7)    L’association tend à appréhender la différence comme une richesse. Dans cette perspective, plutôt que d’exacerber ou bien d’éviter les conflits, elle propose, par les méthodes de communication appropriées, de gérer positivement ces conflits, afin de déceler ce qu’ils ont à nous enseigner.
 
8)    L’association est amenée à promouvoir le végétarisme comme mode d’alimentation sain, respectueux des animaux, et favorisant au niveau mondial le partage des richesses (nourriture, eau, terres…). Dans le cadre de ses activités, l’association opte pour ce mode d’alimentation et ne fait pas la promotion d’activités liées à une alimentation non végétarienne.
 
9)    Chacun doit avoir la possibilité d’accéder aux services proposés par l’association. Pour cela, des possibilités d’échanges de services sont étudiées au cas par cas pour les personnes ayant de faibles ressources. Cette formule permet également d’offrir aux personnes fragilisées l’opportunité de s’ouvrir aux autres, de se sentir utiles, appréciées, et de retrouver le chemin de la guérison. Plutôt que l’assistanat, ce sont l’équité et les solutions les plus justes pour tous qui sont privilégiées.
 
10)  Dans tous les aspects de la gestion du projet, les options écologiques et éco-citoyennes sont privilégiées, dans la mesure du possible.